Lymphœdème et Infections

La cellulite infectieuse, également connue sous le nom d’érysipèle, est le type d’infection le plus fréquent chez les patients atteints de lymphœdème. En respectant certaines règles de base, vous pouvez prévenir ou réduire le risque d’infection, notamment le risque de développer une cellulite infectieuse.

Lymphœdème et Infections

Qu’est-ce que la cellulite infectieuse?

La cellulite infectieuse est une inflammation aiguë de votre peau et des couches profondes de vos tissus mous. Elle est principalement causée par des bactéries appelées streptocoques du groupe A, ou moins fréquemment, par le staphylocoque doré. Cette infection cutanée est aussi appelée « erysipèle ».

L’humidité présente dans les plis cutanés et entre vos orteils peut endommager la barrière naturelle de votre peau et permettre aux champignons de pénétrer. Les mycoses peuvent constituer des points d’entrée pour les bactéries qui, à leur tour, provoquent une cellulite infectieuse. Les blessures de la peau, telles que les éraflures ou les petites coupures, constituent d’autres points d’entrée pour les bactéries.

Les symptômes de la cellulite infectieuse sont la douleur, la chaleur, le gonflement et le rougissement de la peau du membre affecté. Vous pouvez également observer des cloques sur votre peau ou même avoir de la fièvre ou des frissons. Les vêtements de compression peuvent aggraver la cellulite, et vous devez les retirer pendant la phase aiguë de la maladie.

La cellulite est, dans tous les cas, traitée par la prise d’antibiotiques. Il est important de prendre vos antibiotiques jusqu’à ce que tous les signes de cellulite aient disparu. Vous ne devez pas arrêter le traitement trop hâtivement. Dans les cas graves, vous pouvez avoir besoin d’antibiotiques administrés par voie intraveineuse à l’hôpital. La cellulite infectieuse peut évoluer vers une forme très grave lorsque l’infection se propage dans le système sanguin, ce qu’on appelle un empoisonnement du sang ou une septicémie. Cette infection peut se propager très rapidement et nécessite, dans tous les cas, un traitement immédiat.

Que pouvez-vous faire lorsque vous soupçonnez une infection?

  • Contactez immédiatement votre professionnel de soins de santé. Plus le traitement sera administré rapidement, mieux ce sera.
  • Marquez la zone affectée à l’aide d’un stylo. Cela vous permettra de remarquer toute évolution de la taille de l’infection.
  • Ayez un œil sur la zone affectée et vérifiez-la plusieurs fois par jour.
  • Cessez votre traitement habituel pour le lymphœdème (par exemple, compression et drainage lymphatique manuel). Il est possible qu’après l’avoir consulté, votre médecin vous indique de poursuivre votre traitement habituel.
  • Lorsque vous poursuivez un traitement antibiotique, il importe de prendre les antibiotiques prescrits comme il se doit et jusqu’à la fin du traitement.

Comment pouvez-vous réduire votre risque d’infections?

  • Gardez votre peau propre et sèche et maintenez une bonne routine de soins cutanés.
  • Portez une attention particulière aux plis cutanés et aux zones situées entre vos orteils.
  • Nettoyez toute coupure, éraflure et piqûre d’insecte • Évitez les piqûres de la peau à l’aide d’aiguilles(par exemple, les injections et les prises de sang) et toute autre blessure sur le membre qui est enflé.
  • Les plaies ouvertes, y compris les ulcères de la jambe, doivent être traitées de la façon appropriée.
  • Gardez vos vêtements de compression et vos bandages propres.
  • Dans certains cas, il peut être nécessaire de prendre des antibiotiques à titre préventif. Votre médecin prendra cette décision avec vous.

En règle générale, que pouvez-vous faire pour réduire le risque de lymphœdème ?

Autres complications liées au lymphœdème

Le lymphœdème est une maladie de longue durée (chronique) et d’autres complications que les infections peuvent survenir.

Une complication très rare du lymphœdème de longue durée est le développement d’un lymphangiosarcome, un type agressif de cancer des tissus mous. Le lymphangiosarcome peut se développer des années après l’ablation du sein subie dans le cadre du traitement d’un cancer du sein. Il nécessite un traitement immédiat avec l’ablation de tous les tissus touchés par la tumeur, suivie d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie ou d’une combinaison des deux. Le lymphangiosarcome peut également se développer sur un lymphœdème préexistant, en raison de l’affaiblissement du système immunitaire généralement en lien avec la présence du lymphœdème.

Un grand nombre de patients atteints de maladies chroniques telles que le lymphœdème souffrent d’anxiété ou de dépression. Par conséquent, le traitement du lymphœdème vise également à améliorer votre bien-être général. Une prise en charge autonome, y compris par la pratique régulière d’exercices et de mouvements, est un moyen de soulager l’anxiété ou l’état dépressif, mais vous pouvez tout aussi envisager un soutien psychologique.

Article suivant

Comment Réduire votre Risque de Développer un Lymphœdème

Optez pour le soutien dont vous avez besoin

Découvrez nos services et obtenez l’aide dont vous avez besoin

Une fois qu’on m’a expliqué mon diagnostic et que j’ai partagé mon expérience avec d’autres patients en ligne, je me suis vraiment sentie à la bonne place.

Claudia Patiente atteinte d'un lymphœdème

Claudia