Causes et Types de Lymphœdème

Les causes les plus courantes du lymphœdème sont des dommages causés au système lymphatique par des blessures ou d’autres maladies (lymphœdème secondaire). Le lymphœdème primaire est un type rare de lymphœdème présent dès la naissance ou qui apparaît un peu plus tard.

Causes et Types de Lymphœdème

Il y a traditionnellement deux types de lymphœdème, le primaire et le secondaire. Dans les deux cas, des vaisseaux lymphatiques ou des ganglions lymphatiques absents ou endommagés provoquent un blocage du système lymphatique. Le liquide riche en protéines, appelé lymphe ou liquide lymphatique, ne peut pas être évacué correctement et s’accumule alors dans les tissus. Ce qui entraîne le gonflement des zones affectées.

Causes du lymphœdème primaire

Le lymphœdème primaire est une maladie rare qui survient lorsque le système lymphatique ne s’est pas développé correctement (ou ne fonctionne pas comme il le devrait) dès la naissance, et ce, conséquemment à une anomalie congénitale. Le lymphœdème primaire se développe dès que le système des vaisseaux lymphatiques ne peut plus faire face à la demande. Cela se produit généralement au début de la vie. Il est dit « primaire » parce que la déficience n’est pas due à une cause « secondaire » comme à une maladie ou une blessure.

Différentes causes peuvent être à l’origine du lymphœdème primaire :

  • Aplasie : Des parties du système lymphatique sont absentes.
  • Hypoplasie : Les vaisseaux lymphatiques sont sous-développés ou en nombre inférieur à la normale. C’est la cause la plus fréquente du lymphœdème primaire.
  • Hyperplasie : Les vaisseaux lymphatiques sont plus gros qu’à la normale et ne fonctionnent pas aussi bien que les vaisseaux de taille normale.

Il existe différents types de lymphœdème primaire et de nombreux syndromes connus lui sont associés, notamment le syndrome de Noonan, le syndrome de Prader Willi, le syndrome des ongles jaunes et le syndrome de Turner.

Un exemple de lymphœdème congénital est la maladie de Milroy, où le lymphœdème est présent à la naissance ou peu après. Le lymphœdème primaire à apparition tardive (par exemple le syndrome de Meige) se manifeste à un âge plus avancé, la maladie de Meige se manifestant généralement autour de la puberté.

Causes du lymphœdème secondaire

Le lymphœdème secondaire est plus fréquent que le lymphœdème primaire et est le résultat d’une autre maladie ou d’une blessure. Le lymphœdème se développe parce que le système lymphatique est endommagé, ou parce qu’une accumulation excessive de liquide lymphatique ne peut être drainée correctement (surcharge).

Les dommages au système lymphatique peuvent être le résultat de :

  • Complications liées au traitement du cancer : Le lymphœdème peut se développer à la suite d’un traitement contre le cancer, comme après un évidemment ganglionnaire, un traitement de radiothérapie ou après certains types de traitement de chimiothérapie ou d’hormonothérapie. Le lymphœdème est le plus souvent observé dans les cas de cancer du sein chez la femme et de cancer de la prostate chez l’homme. Autres types de cancer souvent associés au lymphœdème :
  • Cancer dans la zone pelvienne : vessie, testicules, pénis, col de l’utérus, ovaires, vulve ou rectum.
  • Lymphome : cancer qui touche un certain type de cellules de votre système immunitaire.
  • Mélanome : cancer de la peau présentant un risque élevé de croissance et de propagation.
  • Cancer dans la région de la tête et du cou.
  • Plaies ou infections cutanées, comme la cellulite, surtout en présence d’infections répétées.
  • Traumatismes : p. ex. blessure grave par écrasement, brûlure, cicatrice, plaies graves ou étendues.
  • Filariose : Il s’agit d’une maladie parasitaire présente principalement en Afrique et dans certains pays d’Asie. Elle est causée par des vers ronds qui infiltrent le système lymphatique et bloquent la circulation de la lymphe. Ces parasites sont transmis par les moustiques et les simulies (mouches noires).

Une surcharge lymphatique peut résulter des causes suivantes :

  • Obésité : le surpoids peut ajouter un stress supplémentaire au système lymphatique en exerçant une pression sur les ganglions et les vaisseaux lymphatiques.
  • Réduction ou limitation des mouvements : par exemple une paralysie ou une faiblesse musculaire consécutive à un accident vasculaire cérébral.
  • Maladie veineuse chronique : par exemple, varices ou consécutive à une thrombose veineuse profonde (TVP).
  • Maladies chroniques de la peau comme l’eczéma et le psoriasis.
  • Régression tumorale : les tumeurs localisées ou en progression peuvent bloquer le drainage lymphatique de la zone affectée.
  • Maladie inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde.

Toutes ces causes affectent le système lymphatique. Elles perturbent la circulation, augmentent la production de lymphe, endommagent les vaisseaux lymphatiques ou exercent une pression sur le système lymphatique.

Article suivant

Localisation du Lymphœdème

Optez pour le soutien dont vous avez besoin

Découvrez nos services et obtenez l’aide dont vous avez besoin

Une fois qu’on m’a expliqué mon diagnostic et que j’ai partagé mon expérience avec d’autres patients en ligne, je me suis vraiment sentie à la bonne place.

Claudia Patiente atteinte d'un lymphœdème

Claudia